Le tragique accident du vol MH17 de la compagnie Malaysia Airlines a conduit à une grave escalade de la tension dans les relations entre la Russie et l’Ukraine, de même qu’entre la Russie et l’Union européenne.

Alors que les forces ukrainiennes et les groupes séparatistes se rejetaient la responsabilité de l’accident, et qu’ils continuent de s’en accuser mutuellement, le Conseil européen qui s’est tenu quelques jours après l’accident a pris la décision de renforcer les mesures restrictives existantes à l’encontre de la Russie.

L’application de ces mesures est en train de causer un grave préjudice économique aux entreprises européennes en relations d’affaires avec la Fédération de Russie. Il est donc primordial d’établir rapidement et avec certitude la véritable cause de l’accident du vol MH17.

Selon certaines agences de presse internationales, les autorités des États en charge de l’enquête en cours, dont l’Ukraine, les Pays-Bas et la Belgique, se seraient entendues pour tenir secrets les résultats de l’enquête et pour ne pas les publier.

1. La Commission est-elle au courant des résultats de l’enquête technique en cours?

2. La Commission estime-t-elle légitime et souhaitable la classification secret défense des résultats de l’enquête en cours par les autorités des États membres qui en ont la charge?